04/07/2012

Nouveau règlement d'ordre intérieur 09-2012

 

 

Règlement d’ordre d’intérieur

 

 

 

 

Madame, Monsieur, chers parents,

 

L’école communale se veut une école accueillante, ouverte à tous, tolérante par le respect des opinions philosophiques de chacun, épanouissante, en aidant l’enfant à acquérir les compétences de base de l’école primaire et à grandir en harmonie avec son environnement.

Pour une bonne organisation, nous nous permettons de vous transmettre des informations relatives aux principes de fonctionnement de l’école, principes que nous vous invitons à respecter, ainsi que certaines règles concernant le travail et le comportement des élèves. Nous vous demandons aussi de veiller à ce que vos enfants respectent ces consignes.

 

 

1. Inscription

 

Par inscription dans un établissement communal, l’élève et ses parents acceptent le projet éducatif, le projet pédagogique, le projet d’établissement, le règlement des études et le règlement d’ordre intérieur de cet établissement.

 

L’inscription est reçue toute l’année dans l’enseignement maternel ; dans l’enseignement primaire elle se fera au plus tard le 15 septembre. Au-delà de cette date, pour des raisons exceptionnelles et motivées, les parents peuvent introduire une demande de changement d’école.

 

L’inscription concrétise un contrat entre l’élève, ses parents et l’équipe éducative. Ce contrat reconnaît à l’élève ainsi qu’à ses parents des droits mais aussi des obligations.

 

Pour des raisons de sécurité, toutes modifications des données renseignées à l’inscription feront l’objet d’un signalement sans délai de la part des parents auprès du directeur d’école.

 

Le choix d’un cours philosophique (en primaire) se fait au moment de l’inscription.  Il ne peut être modifié qu’entre le 1er et le 15 septembre.

 

 

 

2. Fréquentation scolaire.

 

L’admission des élèves a lieu à la rentrée et éventuellement dans le courant de l’année scolaire, selon les modalités prescrites par les circulaires ministérielles.

Rappelons qu’à partir de six ans, il y a obligation scolaire. En conséquence, toute absence devra être justifiée par un motif écrit des parents(voir formulaire en annexe).

Pour une absence de plus de trois jours, un certificat médical est requis. Les absences injustifiées seront signalées à l’inspection et la direction prendra  personnellement contact avec les parents pour éviter que cela ne se reproduise.

Pour une absence prévue (examen médical, problème familial,…), il convient d’informer par écrit le titulaire et de venir chercher votre enfant en classe. Les absences de ce type doivent toutefois rester exceptionnelles (pour le bien-être de l’enfant et la crédibilité de notre système éducatif, il est bien entendu qu’une absence pour congé anticipé « du type je pars une semaine en vacances de neige pendant la période scolaire car c’est moins cher…» est formellement interdite).

Les parents noteront dans le journal de classe ou dans le cahier d’avis tout changement au programme habituel de leur(s) enfant(s) : garderie, bus, retour seul ou accompagné, etc.

 

En maternelle

 

L’école n’est pas obligatoire. Cependant, nous vous conseillons d’habituer vos enfants à une fréquentation régulière, gage d’une préparation optimale à l’école primaire.

Pour rappel, l’école commence à 8 h25 en 3-4-5-6P et 8h45 en M et 1-2P. Tout retard éventuel devra être justifié.

Même en maternelle, la ponctualité est indispensable pour éviter de perturber les activités programmées.

A l’école primaire

 

Après une absence, l’élève veillera à mettre ses cours en ordre à domicile, sous la responsabilité des parents dans les meilleurs délais.

En période d’examen, toute absence, même d’un jour, doit être justifiée par un certificat médical.

Par mesure de sécurité, une fois dans l’enceinte de l’école, l’élève ne pourra plus la quitter sans autorisation écrite des parents.

A la fin d’une journée ou avant un week-end, l’élève veillera à emporter le matériel nécessaire aux travaux à domicile (devoirs, leçons,..).

 

 

  • Classes de forêt, de préhistoire, de sport, visites pédagogiques et voyages scolaires

 

Ces différentes activités sont organisées tout au long de l’année. Ces activités rentrent dans le cadre des obligations scolaires au même titre que les cours  (sauf dispense pour raison médicale). Cependant, la direction se réserve le droit de refuser la présence d’un enfant si celui-ci se montrait indiscipliné ou dangereux pour ses condisciples. Cela n’enlève pas à l’enfant l’obligation de présence à l’école.

Un motif financier, culturel ou philosophique ne peut être invoqué pour empêcher un enfant à participer à ces activités. La caisse sociale de l’école aidera les parents confidentiellement. Cette intervention est de la compétence et de la responsabilité de la direction.

 

  • Cours d’éducation physique

 

La participation à ces cours est obligatoire. Un certificat médical est exigé pour soustraire l’élève à cette obligation.

L’élève doit avoir son équipement afin de pouvoir participer normalement à la leçon. Tout oubli de ce genre sera pénalisé par le professeur d’éducation physique.

 

  • Cours philosophique

 

Dans l’enseignement communal, le libre choix d’un cours philosophique par les parents est respecté. Le formulaire mentionnant le cours choisi doit être rempli et signé dans un délai de trois jours suivant l’inscription. Il n’est plus permis de changer d’option après le 15 septembre de l’année scolaire en cours.

 

  • Cours de néerlandais

 

            Le cours de néerlandais est organisé de la 1ère maternelle à la 6e primaire suivant

            cet  horaire : 1 période en maternelle, 2 périodes en 1re -2e primaires, 3 périodes en

            3e- 4e primaires et 5 périodes en 5e- 6e primaires.  Les 5 périodes de 5e – 6e  étant  

réparties de la manière suivante : 2 périodes Communauté Française et 3 périodes P.O.  Tous ces cours sont obligatoires et gratuits. (P.O: financées par la commune)

 

  • Contacts pédagogiques

 

- Le journal de classe et la farde d’avis sont par excellence les moyens de contact entre l’école et les parents. Sous la conduite et le contrôle des professeurs, les élèves tiennent un journal de classe mentionnant, de façon succincte mais complète, toutes les tâches obligatoires qui leur sont imposées à domicile et qu’ils doivent rendre dans les délais prévus par l’enseignant.

Le journal de classe constitue un moyen de correspondance entre l’établissement et les parents. Les communications concernant les retards, les congés et le comportement doivent y être inscrites.

- Les réunions de parents seront programmées par l’équipe éducative. Elles seront collectives ou individuelles. Celles-ci renforcent les échanges en vue d’optimaliser les chances de réussite de chaque enfant. Une réunion collective sera organisée par chaque titulaire en début d’année scolaire.

Les parents peuvent rencontrer les titulaires et les maîtres spéciaux en dehors des heures de cours en prenant rendez-vous.

- Les bulletins seront remis aux dates choisies par l’équipe éducative. Ces dates seront communiquées aux parents en début d’année. (cf. calendrier)

Les bulletins seront signés par les parents et rendus au titulaire la semaine suivante. En fin d’année scolaire, un conseil de classe décide du passage ou du maintien de l’élève.

- Tous les élèves de 6ème année participent à l’examen de la Communauté française. L’obtention du certificat d’études de base (C.E.B.) confirmera la réussite des études primaires.

 

3. Changement d'école.

 

1.         Enseignement maternel

 

Quelle que soit l’année dans laquelle il est inscrit, un élève de l’enseignement maternel ne peut changer d’école ou d’implantation à comptage séparé au-delà du 15 septembre (changement libre jusqu’au 15 septembre inclus).

 

2.         Enseignement primaire

 

a)   P1, P3, P5

 

Un élève qui débute une première (P1), troisième (P3) ou cinquième (P5) année primaire peut changer d’école ou d’implantation à comptage séparé librement jusqu’au 15 septembre inclus.

Exemple : élèves inscrits au 01.09 en P1, P3, P5 = les élèves peuvent changer librement d’école jusqu’au 15.09 dernière heure de cours.

 

b)   P2, P4, P6

 

Un élève de l’enseignement primaire qui poursuit sa scolarité au sein d’un même cycle et entame une deuxième (P2), quatrième (P4) ou sixième (P6) année primaire doit rester inscrit dans l’école ou l’implantation à comptage séparé où il a débuté le cycle. Cet élève ne peut, à aucun moment, changer d’école, sans procédure de changement d’école, au terme de sa première, troisième ou cinquième année primaire.

      Exemple : un élève qui termine avec succès une P1, P3 ou P5 dans une école ou implantation ne peut être inscrit en P2, P4 ou P6 dans une autre école ou dans une autre implantation à comptage séparé.

 

c)   Année complémentaire

 

Un élève de l’enseignement primaire qui bénéficie d’une année complémentaire doit l’effectuer dans l’école qui l’a préconisée.  Cette année complémentaire fait toujours partie du cycle.

      Exemples :

1) un élève doit effectuer une année complémentaire au terme d’une P1.  L’enfant ne peut changer d’école pour accomplir cette année complémentaire.

2) Un élève doit effectuer une année complémentaire au terme d’une P4.  L’enfant ne peut changer d’école pour accomplir cette année complémentaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut résumer ces principes de la manière suivante :

 

 

Enseignement maternel

Enseignement primaire

 

 

Changement libre jusqu’au 15 septembre (dernière heure de cours)

 

 

 

OUI

Cycle

Cycle

Cycle

P1

P2

P3

P4

P5

P6

 

OUI

 

NON

 

OUI

 

NON

 

OUI

 

NON

 

 

Année complémentaire

 

 

P1

P2

P3

P4

P5

P6

 

NON

 

NON

 

NON

 

NON

 

NON

 

NON

                 

 

3. Dérogations

 

Par exception aux principes qui précèdent, un changement d’école est ou peut être autorisé à tout moment dans 2 séries de circonstances comme expliqué ci-dessous.

Motifs pouvant justifier un changement
Les motifs énumérés par le décret « Missions » (article 79, §4)

 

Lorsqu'un changement d'école ou d’implantation à comptage séparé est demandé après le
15 septembre ou en cours de cycle (niveau primaire uniquement)  pour l’une des raisons énumérées ci-dessous, la procédure relève uniquement du directeur d'école. Pour autant que les raisons invoquées soient établies, celui-ci doit autoriser le changement d’école sollicité.

 

1)      le passage de l’élève d’une école à régime d’externat vers un internat et vice versa ;

2)      le changement répondant à une mesure de placement prise par un magistrat ou par un organisme agréé en exécution de la loi du 8 avril 1965 relative à la protection de la jeunesse ou répondant à une mesure d’aide prise dans le cadre du décret du 4 mars 1991 relatif à l’aide de la jeunesse (une copie de la décision de l’autorité ou de l’organisme agréé est jointe à la demande de changement d’école ou d’implantation) ;

3)      la suppression, après le 15 septembre, du service du restaurant ou de la cantine scolaire, d’un service de transport gratuit ou non, ou des garderies du matin et/ou du soir, si l’élève bénéficiait de l’un de ces services et si la nouvelle école lui offre ledit service ;

4)      le changement de domicile (l’attestation par les services de l’état civil de la demande de domiciliation est jointe à la demande.  Cette attestation devra comporter l’ensemble des membres composant le ménage. La nouvelle adresse doit apparaître sur les formules de demande de changement d’école ou d’implantation) ;

5)      l’accueil de l’élève, à l’initiative des parents, dans une autre famille ou dans un centre, pour raison de maladie, de voyage ou de séparation des parents ;

6)      l’impossibilité pour la personne assurant effectivement et seule l’hébergement de l’élève de le maintenir dans l’école choisie au départ, en raison de l’acceptation ou de la perte d’un emploi (une attestation de l’employeur doit être jointe à la demande de changement d’école ou d’implantation) ;

7)      la séparation des parents entraînant un changement du lieu d’hébergement de l’élève (l’attestation par les services de l’état civil de la demande de domiciliation est jointe à la demande.  Cette attestation devra comporter l’ensemble des membres composant le ménage. La nouvelle adresse doit apparaître sur les formules de demande de changement d’école ou d’implantation) ;

8)      l’exclusion définitive de l’élève ;

9)      en ce qui concerne l’enseignement primaire, la non organisation au sein de l’école ou de l’implantation d’origine de l’année d’études que doit fréquenter l’élève.

 

Lorsqu’une de ces circonstances autorise le changement d’école pour un élève, l’autorisation peut aussi valoir pour ses frères et sœurs ou pour tout autre mineur vivant sous le même toit.

 

 

4. Accidents.

 

En cas d’accident survenant à l’école, les parents ou toute autre personne figurant sur la fiche médicale de l’élève seront avisés par l’école et assureront la continuité des soins.

Un formulaire d’assurance leur sera remis en vue de le faire compléter par le médecin.

En cas d’absence des parents, l’enfant sera conduit au service de garde de l’hôpital de Soignies.

Tout accident survenant sur le chemin de l’école doit être signalé le lendemain au plus tard. Nous nous permettons d’insister pour que vous recommandiez à vos enfants d’emprunter le chemin le plus court ou le moins dangereux entre l’école et la maison.

 

 

5. Maladie.

 

En cas de maladie contagieuse (méningite, scarlatine, oreillons, rougeole, gastro, rubéole…) les parents informent la Direction et font parvenir un certificat médical.

Pour éviter tout danger de contagion, les parents d’enfants fiévreux ou présentant des signes de dérangements gastro-intestinaux seront prévenus par l’école et invités à venir rechercher leur enfant.

En cas de pédiculose (poux), les parents veilleront à avertir l’école et à soigner l’enfant.

 

En cas de récidive ou de début d’épidémie, la direction se réserve le droit de faire appel au Centre de Santé.

Par mesure d’hygiène et de sécurité, les chiens ne sont pas admis dans la cour de récréation, ni dans les locaux scolaires.

 

Grâce à une formation des premiers secours, nous sommes informés des soins que nous pouvons dispenser au sein de l’école.

 

« Perdolan » et « Junnifen » ne seront plus donnés aux enfants présentant des signes de fièvre.

Plus aucun médicament ne sera utilisé.

 

 

 

6. Tutelle sanitaire et aide psycho-médico-sociale.

 

Des examens de prévention sont effectués au cours de la scolarité maternelle. Une guidance P.M.S. peut être sollicitée par les parents.

Les enfants seront soumis obligatoirement à des examens médicaux effectués par le Centre de Santé au cours de leur scolarité.

Pour des raisons de santé ou d’hygiène, l’inspection médicale scolaire peut interdire l’accès à l’école à un élève.

 

Centre Intercommunal de Santé :

Rue des Arquebusiers 5 à 7000 Mons  (065/335270)

 

Centre PMS :

Rue de la Régence 25 à 7060 Soignies (067/333308)

 

Si des difficultés sont décelées chez un élève, l’enseignant peut proposer aux parents une   demande d’avis du Centre PMS attaché à l’école. Ces consultations s’effectueront dans le   respect le plus strict du secret professionnel.

7. Tenue.

 

Les élèves viendront à l’école dans une tenue vestimentaire correcte, décente, propre et adaptée aux conditions atmosphériques.

Les vêtements (manteaux, écharpes, bonnets,…) porteront une «nominette».

En cas de perte ou d’oubli, les vêtements seront entreposés à l’entrée du nouveau bâtiment côté préau pendant un mois.  A l’expiration de ce délai, s’ils n’ont toujours pas été réclamés, ils seront confiés à des organismes humanitaires.

Les « piercings » (hors les boucles d’oreilles) ne sont pas autorisés à l’école.

Rappelons par ailleurs l’utilité de disposer de mouchoirs dans le cartable.

En maternelle, les plus petits éviteront les salopettes, bretelles et autres ceintures.

Ils seront ainsi plus autonomes pour se rendre aux toilettes. Pour les enfants qui ne sont pas encore propres, prévoir des lingettes (à renouveler), un stock de langes et des vêtements de rechange. Rapporter les vêtements de rechange lavés et repassés le plus rapidement possible.

 

Tenue de gymnastique : veiller à mettre des vêtements pratiques, la tenue de sport est obligatoire, le tee-shirt vert également. Elle peut rester à l’école dans un sac en 5/6P, les baskets de salle peuvent rester à l'école dans un sac dès la 1P.

Tenue de natation : maillot (ni short, ni bermuda) et bonnet. Revêtir une tenue pratique, surtout pour les petits (éviter autant que faire se peut les chemisiers boutonnés, les collants, etc.,…). Veiller à attacher les cheveux longs.

 

 

 

 

8. Garderie.

 

Nous invitons chacun à respecter les heures d’ouverture de la garderie.

La garderie, rappelons-le, est réservée en priorité aux enfants dont les parents travaillent.

Le soir, les parents veilleront à reprendre ensemble tous les enfants de la famille, sauf exception (cours de diction, musique, …).

Pour des motifs exceptionnels (cas de force majeure), nous vous invitons à prévenir l’enseignant ou la gardienne que vous ne reprendrez pas tous vos enfants en même temps.

Eviter de prolonger vos adieux dans la garderie et d’intervenir auprès d’autres enfants,  la gardienne est là pour assurer l’ordre et la discipline (elle est seule responsable de la bonne marche de sa garderie).

Horaire Steenkerque: de 7h00 (6h30 à la demande) à 18h00

Horaire Petit-Roeulx: de 7h00 à 18h15 (13h00 le mercredi)

 

 

 

10. Horaire de l’étude : 15h45 à 16h30.

 

Elle est organisée le lundi, le mardi et le jeudi.

 

 

11. Entretiens avec les enseignants.

 

Trois réunions de parents sont prévues au cours de l’année scolaire : la première au début septembre, la deuxième à la fin du mois de décembre ou  janvier et la troisième après le bilan de juin.

La présence des parents à ces réunions est indispensable.

Il vous est loisible de demander un entretien avec les enseignants: le matin, un quart d’heure avant le début des cours ou sur rendez-vous. En revanche, aucune entrevue ne pourra avoir lieu durant les heures de classe.

 

 

13. Discipline (Règles générales).

 

Politesse : tout élève s’adressant à un adulte (enseignant, parent, surveillant) le fera avec politesse.

Il évitera la grossièreté dans ses actes et ses paroles et ne réglera pas ses conflits éventuels en usant de violence.

Les rapports se baseront sur un respect mutuel entre élèves, parents et enseignants.

L’élève obéira immédiatement aux injonctions adressées par les enseignants ou toute autre personne chargée de son éducation ou de sa surveillance.

Environnement : l’élève respectera l’environnement tant sur le chemin de l’école que dans la cour de récréation, au réfectoire, au cours de promenades ou d’excursions scolaires.

 

 

 

Chacun sera: POLI

                        RESPECTUEUX

                        OBEISSANT

 

Il est donc interdit de ;

 

Ü Répondre impoliment si on est réprimandé

Ü Contester une réprimande justifiée

Ü Se moquer

Ü Menacer

Ü Insulter

Ü Avoir des gestes irrespectueux

 

 

Sanctions : ce sont les enseignants et la direction qui décident de la sanction à administrer à un élève qui ne respecterait pas les consignes qui précèdent.

Ces sanctions seront communiquées aux parents par une note dans le journal de classe. Cette note devra être signée le jour même.

Les sanctions peuvent aller de la simple punition écrite à une retenue après les cours ou le mercredi après-midi.

Il est important que les parents soutiennent les enseignants en veillant à faire exécuter la punition par leur enfant et surtout sans remettre en cause sa validité (il y va de la crédibilité de l’enseignant).

Dans cette logique, la direction veillera personnellement à ce que la sanction soit bien choisie et exécutée.

Dans certains cas graves, la sanction peut consister en une mesure d’exclusion de l’école, conformément aux dispositions prévues dans la circulaire ministérielle du 3 août 1998.

Lorsque la conduite d’un élève est telle que sa présence au sein de l’école peut constituer une nuisance ou un danger pour ses condisciples, la direction a le devoir de contacter le Pouvoir Organisateur et de rédiger un rapport précis. Ce rapport sera ensuite transmis aux parents, au pouvoir organisateur et à l’inspection concernée.

 

 

14. Faits graves commis par un élève.

 

Les faits graves suivants sont considérés comme pouvant justifier l’exclusion définitive prévue aux articles 81 et 89 du décret du 24 juillet 1997 définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental et de l’enseignement secondaire et organisent les structures propres à les atteindre :

 

1.      Dans l’enceinte de l’établissement ou hors de celle-ci :

 

-          tout coup et blessure sciemment porté par un élève à un autre élève ou à un membre du personnel de l’établissement ;

-          le fait d’exercer sciemment et de manière répétée sur un autre élève ou un membre du personnel de l’établissement une pression psychologique insupportable par menaces, insultes, injures, calomnies ou diffamation ;

-          le racket à l’encontre d’un autre élève de l’établissement ;

-          tout acte de violence sexuelle à l’encontre d’un élève ou d’un membre du personnel de l’établissement.

 

2.      Dans l’enceinte de l’établissement, sur le chemin de celui-ci ou dans le cadre d’activités scolaires organisées en dehors de l’enceinte de l’école :

 

-          la détention ou l’usage d’une arme.

 

Chacun de ces actes sera signalé au centre P.M.S. de l’école dans les délais appropriés, comme prescrit par l’article 29 du décret du 30 juin 1998 visant à assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale, notamment par la mise en œuvre de discriminations positives.

 

L’élève sanctionné et ses responsables légaux sont informés des missions du centre P.M.S., entre autres, dans le cadre d’une aide à la recherche d’un nouvel établissement.

 

Sans préjudice de l’article 31 du décret du 12 mai 2004, portant diverses mesures de lutte contre le décrochage scolaire, l’exclusion et la violence à l’école, après examen du dossier, le service compétent pour la réinscription de l’élève exclu, peut, si les faits commis par l’élève le justifient, recommander la prise en charge de celui-ci, s’il est mineur, par un service d’accrochage scolaire. Si l’élève refuse cette prise en charge, il fera l’objet d’un signalement auprès du Conseiller d’Aide à la Jeunesse.

 

Sans préjudice de l’article 30 du Code d’Instruction criminelle, le chef d’établissement signale les faits visés à l’alinéa 1er, en fonction de la gravité de ceux-ci, aux services de police et conseille la victime ou ses responsables légaux, s’il s’agit d’un élève mineur, sur les modalités de dépôt d’une plainte.

 

Lorsqu’un élève provoque intentionnellement des dommages matériels ou physiques et qu’il se trouve sous la surveillance d’un enseignant, les parents continuent d’encourir une présomption de responsabilité.

Nous ne saurions dès lors assez conseiller à ceux-ci de souscrire une assurance couvrant ce risque.

 

 

15. Accès aux locaux.

 

L’accès aux locaux de classe est interdit aux parents pendant les heures de cours sauf autorisation préalable de la direction. Il est donc préférable de rencontrer les enseignants soit avant, soit après les cours ou sur rendez-vous.

En primaire, les locaux sont accessibles aux parents uniquement pour conduire leur enfant à la garderie ou le reprendre, ou pour rencontrer un professeur en dehors des heures de cours.

 

 

 

16. Règlement à l'intérieur de l'école

 

A. DANS LA COUR :

 

1) Ce que je ne peux pas faire:

 

Ü S'asseoir sur les murets, y monter, passer au-dessus d'eux (ni jouer au "cheval").

Ü Marcher sur les bancs.

Ü Monter sur le toit, sur les grillages (ni les secouer) ainsi que sur les colonnes du préau.

Ü Jouer derrière les modules, dans les escaliers de ceux-ci et glisser sur la rampe.

Ü Quitter l'école sans permission (franchir la grille verte).

Ü Jouer dans la descente.

Ü Monter sur l'escalier de secours.

Ü Laisser traîner ses vêtements, son sac,…

Ü Entrer dans les classes ou les corridors sans permission.

Ü Ecrire sur les murs.

Ü Faire le trépied, la roue ou le poirier.

Ü Lancer des projectiles (bouteille d'eau, pomme de pin,…).

Ü Jeter ses papiers n'importe où.

Ü Faire mal aux autres enfants.

Ü Salir les autres et cracher.

Ü Ne pas respecter les autres: insulter, se moquer, se disputer, chercher la bagarre, exclure systématiquement quelqu'un des jeux, profiter de sa force, obliger quelqu'un à faire quelque chose qu'il ne veut pas.

Ü Jouer avec des bouteilles d'eau, faire des batailles d'eau.

Ü Apporter des objets dangereux.

Ü Jouer dans l'espace réservé aux petits (cônes).

Ü Porter des autres enfants (ni sur le dos), même si c'est mon frère ou ma sœur.

Ü Les sifflets sont interdits dans la cour.

Ü S'asseoir sur les marches des classes pendant les récréations.

Ü Jouer à "Muraille" (rugby).

 

2) Jeux:

 

a) jeux de balles

 

Ü Il est interdit de s'accrocher au panier de basket, de  monter sur le mur pour mettre des paniers.

Ü Seules les balles en mousse ou en plastique mou sont permises et celles données par l'école. Toutes les autres balles sont interdites: balle de tennis, balles en cuir, balles pelotes, balles magiques…

Ü On ne joue à la balle que sous le préau (quand il ne pleut pas) ou près de l'anneau de basket et près de la cible, toujours en faisant attention aux petits.

Ü Pas de dégagement vers la cour, ni en hauteur. Pas de ballon avant et après les cours.

Ü On ne joue pas au foot avec des chaussures non lacées.

Ü On ne va pas rechercher les balles sur les toits.

Ü Les élèves peuvent aller rechercher les balles chez Nathalie H. sans exagération.

Ü Pour les balles qui tombent en dehors de l'école, cela se fait à 15h45 et accompagné d'un professeur.

Ü Les jeux de balles sont interdits le matin et à la sortie des classes ceci jusqu'au départ du rang du bus.

 

b) horaire des jeux de balles:

 

 

 

Récréations du matin et de l'après-midi

12h00 à 12h20

12h20 à 13h00

Lundi

3P – 4P

1P – 2P

3P – 4P

Mardi

5P – 6P

1P – 2P

5P – 6P

Mercredi

Craies

 

 

Jeudi

3P – 4P

1P – 2P

3P – 4P

Vendredi

5P – 6P

1P – 2P

5P – 6P

 

c) tableau:

 

Demandez des craies à vos institutrices.

 

d) cerceaux, élastiques, quilles, puissance 4, dominos:

 

Ü Ne pas étrangler avec les élastiques.

Ü Ne pas courir avec des enfants dans l'élastique.

Ü Ne pas faire tourner un cerceau autour de son cou.

Ü Etre attentif à ne pas blesser un autre enfant.

Ü Ranger les jeux après leur utilisation.

Ü Ne pas lancer les cerceaux, ni tirer dessus et ne pas sauter du banc avec eux.

 

 

B.DANS LES TOILETTES, JE NE PEUX PAS:

 

 

Ü Jeter des déchets ou des rouleaux de papier WC dans les cuvettes ou urinoirs.

Ü Utiliser la même toilette à plusieurs en même temps (une copine peut tenir la porte).

Ü Salir les murs.

Ü Regarder sous les portes.

Ü Jouer dans les toilettes.

Ü Claquer les portes et les planches.

Ü Casser les bouches d'aération.

Ü Passer au-dessus de la cloison.

Ü Faire ses besoins à côté des cuvettes ou des urinoirs.

Ü Laisser les toilettes sales, donc il faut aussi TIRER LA CHASSE après usage.

Ü Utiliser les WC des professeurs.

Ü Abuser du papier WC.

Ü Lancer des boulettes de papier au plafond, sur les murs…

 

Je me conduis dans les toilettes de l'école comme dans celles de la maison

 

Sanctions :

 

 En cas de non-respect du règlement, les sanctions suivantes seront prises:

  1. Recopier 10X le règlement des toilettes (de la 3ème à la 6ème primaire).

Recopier 5X le règlement des toilettes (pour la 2ème primaire).

Recopier 1X le règlement des toilettes (pour la 1ère primaire).

  1. Convocation immédiate des parents, retenue un mercredi après-midi et nettoyage du WC sali.

 

 

C. A LA SORTIE DE L’ECOLE

 

Ü Respecter la ligne rouge.

Ü Nadine est autorisée à ouvrir une classe après 15h45 si un élève a oublié quelque chose. Mais cela doit se faire sans déranger les cours particuliers et rester exceptionnel.

 

 

17. Divers.

 

a/ Les « G.S.M. », les consoles de  jeux portables, les «  MP3 » , les baladeurs ainsi que tous les autres jeux électroniques sont interdits à l’école  (il en va de même pour tous les objets dangereux et de valeur).

Cette liste n’est pas exhaustive et sera laissée à l’appréciation de  l’équipe éducative.

 

b/ Pour la sécurité et le bien-être de vos enfants, respectez le code de la route surtout aux abords de l’école et veillez à vous garer aux endroits les plus adéquats !

 

c/ En cas de neige, si le bus ne passe pas à 8h15 à Petit-Roeulx, les enfants qui auront été déposés à l’école de Petit-Roeulx (et qui auraient dû se rendre à l’école de Steenkerque) resteront sous la surveillance des enseignantes de l’école de Petit-Roeulx.

 

Nous comptons fermement sur la compréhension, la collaboration et la vigilance des parents pour qu’ils nous aident à faire respecter ces différentes consignes. Il y va, en effet, de l’intérêt de tous.

Nous pensons que l’école est un lieu de travail, de rencontre et d’éducation privilégié où les enfants doivent apprendre à construire leurs savoirs et compétences pour pouvoir les intégrer et les réinvestir dans leur vie d’aujourd’hui et de demain, afin de devenir à terme des adultes pleinement responsables.

08:00 Écrit par L' dans Actualité, Agenda, ROI | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.